RESEAU NATIONAL DES ORBES - CONTACTS TEMOINS & ENQUÊTEURS - ORBES - PARANORMAL - UFOLOGIE Index du Forum

RESEAU NATIONAL DES ORBES - CONTACTS TEMOINS & ENQUÊTEURS - ORBES - PARANORMAL - UFOLOGIE
Réseau D’étude et d’enquêtes des Orbes, des Ovnis et d’Observation des phénomènes paranormaux & inconnus

  portal.php Portail   index.php Forum   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Crash de Dalnegorsk - 29 Janvier 1986

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RESEAU NATIONAL DES ORBES - CONTACTS TEMOINS & ENQUÊTEURS - ORBES - PARANORMAL - UFOLOGIE Index du Forum -> GROUPE UFOLOGIE DU R.D.O. -> PORTAIL DES CAS HISTORIQUES D'OVNI ET DES OVNIs EN DEBAT -> LE CRASH DE ROSWELL ET LES AUTRES AFFAIRES D CRASH OVNI
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adama RDO75
Administrateur, Président-fondateur du RDO
Administrateur, Président-fondateur du RDO

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 23 577
Localisation: Île de France - Citoyen du monde

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 16:36 (2015)    Sujet du message: Crash de Dalnegorsk - 29 Janvier 1986 Répondre en citant

Un ovni s'écrase sur le versant d'une montage enneigée qui surplombe la petite ville de Dalnegorsk. Classique ? la suite l'est moins : une semaine après le crash, des sphères multicolores et silencieuses viendront survoler le site avec insistance, visiblement à la recherche de quelque chose. On prétendra qu'un tel évènement, s'il avait vraiment eu lieu, aurait fait les unes du monde entier.
 
Pas certain, vraisemblablement parce qu'il s'est déroulé au coeur d'un pays totalitaire ou la censure était à l'époque la règle absolue. L'histoire a resurgi en 1990 et fait l'objet d’enquêtes pointues ! en voici le récit exclusif.
 
 
Le récit  :
 
L'objet, une sphère rouge orangé d'environ trois mètres de diamètre sans ailes ni hublot, semble en perdition, l'engin n'émet aucune projection
aucune fumée ni aucune projection de matière, elle survole en zigzag une partie de Dalnegorsk.
Dix seconde, quinze seconde, vingt ... L'ovni s'éloigne lentement vers la montage Izvestkovaya ( appelée également Colline 611  par référence a sa hauteur).
Un bruit sourd retentit, puis plus rien, nous sommes le 29 janvier 1986, il est très exactement 19h55, l'impensable vient de se produire ...
 

 
Le Crash :
 
Plusieurs témoins assistent, médusés à l'incroyable scène, certains pensent qu'il s'agit d'une simple météorite.
D'autres imaginent une sorte d'aéronef sortant de l'ordinaire.
Un groupe d'écoliers a observé toute la scène, Yevgeny Serebrov en faisait partie, il se souvient que l'objet n'avait pas de queue et ne laissait
aucune traînée, il se rappelle pas avoir entendu d'explosion, juste '' le bruit d'un impact ".
Le jeune Serebrov précisera peu après à la journaliste N.Leskova que les scientifiques de Vladivostok et Khabarovsk dépêchés sur les lieux pour 
l’occasion  déterminèrent à l'aide d'un chronomètre que l'objet se déplaçait a la vitesse non compatible avec celles des météorites ou des fragments de
fusées. Un autre témoin, V Korotko, qui se trouvait à ce moment-là quasiment en face de la colline 611, a vu un feu se déclarer.
 
 

 
Le site de l'impact et l'analyse des débris :
 
Le 2 février 1986, le père d'un écolier témoin de l'observation entreprend de se rendre sur le site du crash, un ami et plusieurs enfants l'accompagnent.
Sur place le groupe découvre une souche d'arbre brulée, un trou peu profond, des branches arrachées par la chute de l'objet, mais aucun gros débris
comme c'est le cas pour un accident d'avion. Ils collectent un lot de fragments constitués d'une substance métallique fondue, quelques roches
ainsi que des échantillons de bois, puis les remettent pour examen au directeur du musée d'étude régionale de Dalnegorsk,
Valeri Viktorovitch Dvuzhilni va conduire une série de tests chimiques, plus particulièrement sur les mystérieux fragments métalliques.
 
Sans succès, intrigué et désireux de recueillir l'avis d'un expert, il fait appel au scientifique V.Berlizov, membre de l'équipe qui étudia la météorite
ferreuse Sikhote-Aline tombée en Sibérie orientale, en 1947. En parrallèle il prend la décision de monter une seconde expédition.
L'ovni, dira-t-il plus tard à des journalistes du Magadansky Komsomolets, a fendu la terrasse rocheuse sur environ deux mètres carrés et provoqué 
l'évaporation de 10 mètres cubes de neige. La végétation alentour a été consumée et le sol est complètement brûlé au point d'impact. Enfin, il trouve
des fragments magnétisés de schistes siliceux (argilite). Etant donné que les hautes températures annulent le magnétisme, précise Dvuzhilni,
nous tenons la confirmation que ce qui c'est écrasé n'était ni de la foudre en boule ni un plasmoide, mais un authentique OVNI.
  
 
Balais d'ovnis sur Dalnegorsk !
 
Eté 1986, date non précisée, les gardes d'un aéroport militaire de la région de Dalnegorsk sont placés en alerte à cause de témoignages qui dénoncent
des bruits étranges, similaires à ceux de réacteurs d'avions de chasse. Après plusieurs vérifications minutieuses, il s'avère que tout est normal et
qu'aucun avion n'a décollé ( ou n'est sur le point de le faire ). Soudain, alors qu'il rentre au poste de garde, l'officier en charge de la surveillance
de l'aréoport observe, dans le ciel, la fulgurante ascension d'un énorme disque argenté. le son qu'il émet est ... celui d'un jet !
 
Octobre 1987, en tant que pilote d'Antonov An-24, Viktor Sherstnev vole régulièrement au-dessus de l'Extreme-Orient russe.
Dans un article publié début février 2004 dans le quotidien Znamia, Sherstnev évoque l'appréhension des pilotes qui "sont souvent superstitieux"
à survoler les alentours de Dalnegorsk, considérés comme "anormaux" ( une faille tectonique déchire la région ). Le 20, Sherstnev est copilote
pour une liaison cargo ( c'est-à-dire sans passager à bord) entre Vladivostok et Kamchatsky.
 
" Décollons pour voir si nous pouvons attraper des ovnis " lance avec humour le commandant de vol, Nikolay Ledunov, avant de mettre les gaz.
12h46 la visibilité est parfaite, tandis que l'avion croise à une altitude comprise entre 4700 et 4800 mètres, et approche la zone de Rodney-Kavalerovo
( non loin de Dalnegorsk ) , Sherstnev ressent un malaise, comme si une présence invisible et oppressante le regardait. Ledunov à vrai dire,
ne se sent pas très bien lui non plus. Dans un réflexe qu'il ne saurait expliquer, Sherstnev regarde soudain par le hublot situé sur sa droite et observe,
à une distance approximative d'un kilomètre et demi, un immense objet volant en forme de cigare couleurs argent foncé.
 
Sa trajectoire est parallèle à celle de l'avion. Quelques secondes plus tard, l'ovni croise la route de l'avion à une distance estimée à deux kilomètres.
Sa taille est d'environ trois cents mètres, une lumière verdâtre émane de la partie inférieure de la coque, les deux pilotes qui tentent de joindre
la tour de contrôle sans y parvenir ( la radio est subitement en panne ) sont formels : ils n'ont jamais rien vu de semblable. Le cirage disparaît au bout de
deux minutes, comme s'il s'était évaporé, puis réparait a la verticale de Dalnegorsk. Visible encore quelques instants, il prend lentement la direction
de la mer du japon puis disparaît définitivement. Choqués mais soulagés, les pilotes s’aperçoivent que la radio fonctionne à nouveau normalement.
 
Nuit du 28 novembre 1987, des centaines de témoignages, dont certains en provenance de personnel militaire hautement qualifié, font état de
l'apparition subite d'une trentaine d'ovnis silencieux de taille et de forme variées ( cigares, cylindres lumineux, sphères argentées ), au-dessus de la
colline 611, certains sont munis de ''projecteurs" avec lesquels ils balaient la zone. Le KGB conduira une enquête sur c'est évènements sans pouvoir
en expliquer la nature. Explication officielle, classique pour ce genre d’évènement : il s'agissait de phénomènes atmosphériques anormaux.
Valeri Dvuzhilni s'inscrit évidemment en feux. Pour les scientifique, les ovnis étaient en mission de reconnaissance, probablement
pour récupérer les débris de l'objet écrasé.
 
Supposé photos de l'ovni et de l'autopsie des occupants de la soucoupe : vidéo a la suite
 
soucoupe écrasée :  S'ensuit la diffusion d'un film 16 mm montrant une soucoupe apparemment écrasée dans les bois près de Berezovsky, dans la région de Sverdlovsk (anciennement Yekaterinbourg, près de Berezovsky) en URSS le 27 novembre 1968 à 22:00. Le film n'aurait été pris que le 24 mars, après que des fermiers de la région aient trouvé d'étranges débris et contacté le KGB. Après la découverte d'un disque écrasé, des troupes soviétiques auraient été appelées et des cameraman du KGB auraient filmé l'activité des troupes.
 
l'autopsie :  S'ensuit le film d'une autopsie de cadavre humanoïde par 3 médecins : Gordeenko, Kamyshov et Savitsky, du Département Anatomique du 3ème Institut Médical de Semashko, à Moscou (Russie). Le film est en couleur et les spécialistes qui dissèquent le thorax mutilé de l’extraterrestre portent des blouses blanches et des gants pendant l'examen.
 
Le bâtiment où est effectué l’autopsie est un ancien laboratoire biologique secret de l’état devenu aujourd'hui un institut privé. On a découvert en 1998 que le "docteur" Savitsky qui se trouve dans le document était bien étudiant à l’époque des faits.
 
Le programme nous montre ensuite les certificats de décès des 3 médecins (qui n'ont pu être authentifiés par les enquêteurs sur le dossier) et qui montre qu'ils sont tous les 3 morts d'hémorragie cérébrale. A la fin de l'émission, 2 écrans d'avertissement indiquent : Les producteurs rejettent et ne garantissent pas l'exactitude ou la véracité de la documentation ou des éléments fournis par quelque source...
 
Les éléments et opinions présentés dans ce programme y compris les documents, films, photos, ou bandes video viennent des sources et ne sont pas la responsabilité des producteurs... Cette production est produite uniquement à des fins de divertissement et aucune autre utilisation n'est autorisée

_________________
Croire tout découvert est une erreur profonde; C'est prendre l'horizon pour les bornes du monde. Camille Flammarion


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Déc - 16:36 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Adama RDO75
Administrateur, Président-fondateur du RDO
Administrateur, Président-fondateur du RDO

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 23 577
Localisation: Île de France - Citoyen du monde

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 16:37 (2015)    Sujet du message: Crash de Dalnegorsk - 29 Janvier 1986 Répondre en citant

Source documentation : Le cercle de la Lune et le livre "Roswell Russe".
_________________
Croire tout découvert est une erreur profonde; C'est prendre l'horizon pour les bornes du monde. Camille Flammarion


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Adama RDO75
Administrateur, Président-fondateur du RDO
Administrateur, Président-fondateur du RDO

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 23 577
Localisation: Île de France - Citoyen du monde

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 16:38 (2015)    Sujet du message: Crash de Dalnegorsk - 29 Janvier 1986 Répondre en citant

Par contre la vidéo qui remonte aux années 1980 serait un faux d'époque destiné à éloigner les journalistes du  véritable OVNI qui était sphérique et non discoïdal, je la poste malgré tout comme document d'archives pour le dossier.



_________________
Croire tout découvert est une erreur profonde; C'est prendre l'horizon pour les bornes du monde. Camille Flammarion


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Adama RDO75
Administrateur, Président-fondateur du RDO
Administrateur, Président-fondateur du RDO

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 23 577
Localisation: Île de France - Citoyen du monde

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 16:43 (2015)    Sujet du message: Crash de Dalnegorsk - 29 Janvier 1986 Répondre en citant

29 Janvier 1986 Crash d'un OVNI devant des témoins à Dalnegorsk en Russie



Le 29 Janvier 1986, at 19h55, Cette incident OVNI a eu lieu à Dalnegorsk une petite ville minière de la Russie. Certains l'ont appelé l'incident de Roswell de l'Union soviétique. Cet incident a été divulgué par un certain nombre d'ufologues russe.
 En cette froide journée de Janvier, une sphère rouge vole au-dessus de la ville en direction du sud, traverse une partie de Dalnegorsk et s'est écrase dans la montagne du Izvestkovaya (également connu sous le nom de la colline 611).

En savoir plus sur http://mistere.e-monsite.com/pages/cas-de-crash-ovnis/29-janvier-1986-crash…


L'objet  vole sans bruit, il est d'environ trois mètres de diamètre, de forme quasi-ronde, très lisse sans projections ou des cavités, de couleur acier (métalisé).
Un témoin oculaire, V. Kandakov, déclare que la vitesse de l'OVNI etait d"environ 15 Km/h. L'objet montait et descendait lentement, Il semblait chauffer à chaque fois qu'il s'élevait. A l'approche de la colline 611, l'Ovni balançait de haut en bas et tomba comme une pierre. Tous les témoins ont indiqué que l'Ovni balançait (en perdition) la plupart se rappellent de deux "sauts". Deux jeunes filles se rappelent que l'objet a en fait "sauté" à quatre reprises. Les témoins ont entendu un bruit sourd. Aprés être tombé au bord d'une falaise, l'Ovni a brûlé pendant une heure de manière intensive .
Une expédition géologique, dirigée par V. Skavinsky de l'Institut de géologie et de géophysique de la Branche Sibérienne de l'Académie soviétique des sciences (1988), a confirmé les témoignages avec une série de tests chimiques et physiques des roches collectées sur le site.

En savoir plus sur http://mistere.e-monsite.com/pages/cas-de-crash-ovnis/29-janvier-1986-crash…



Valeri Dvuzhilni, chef du Comité d'Extrême-Orient pour Anomalous Phenomena, a été le premier à enquêter sur le crash, avec l'aide de ses collègues Russe, son compte rendu de l'incident est le plus précis à ce jour. Dr. Dvuzhilni est arrivés sur les lieux deux jours après l'accident, la neige recouvrait la région, le site du Crash, situé sur une partie rocheuse, est dépourvue de neige. Tout autour du site il y avait des roches de silice (due à l'exposition et à des températures élevées), des morceaux éclatées ont été trouvés. De nombreuses roches, contenait des particules de métal argenté, certains morceaux était comme vaporisés, parfois ils ressemblaient à de cristaux solidifiés, dautres fragments étaient comme des billes ou boules de plomb. Aux abord du site, un tronc d'arbre brûlés a été trouvé, degageant une forte odeur chimique.
image: [url:0d4af9404a=http://s2.e-monsite.com/2010/02/05/04/resize_550_550//DEBRIS-OVNI.jpg]http://s2.e-monsite.com/2010/02/05/04/resize_550_550//DEBRIS-OVNI.jpg[/url:0d4af9404a]
Débris de l'Ovni 
Un examen plus approfondi des débris a révélé des propriétés très inhabituelles.  L'un des minuscules débris très mince (17 micromètres) se composait de fibres  encore tréssées.  les fibres ressemblaient à des fils d'or. Les scientifiques soviétiques de l'Académie des sciences, ont analysé toutes les pièces collectées. Sans entrer dans les détails il suffit de dire que la technologie nécessaire pour produire ces matériels n'est pas encore disponible sur la Terre ...
Pour donner une idée de la complexité de la composition des morceaux, penchons-nous sur les «boules de fer» trouvées sur les lieux. Chacunes d'elle avaient sa propre composition chimique, du fer, et un mélange importants d'aluminium, de manganèse, de nickel, de chrome, de tungstène et de cobalt. Ces différences indiquent que l'objet n'était pas seulement un morceau de plomb et de fer, mais d'une construction en alliage hétérogène. Lorsqu'il est fondu sous vide, quelques morceaux serait étalé sur une base, alors que dans une autre base ils se formeraient en boules. La moitié des petites billes étaient recouvertes de verre convexe. Ni les physiciens, ni les métallurgistes peuvent dire ce que sont ces structures et et quelle est sa composition. Il est impossible de comprendre leur structure et la nature de la formation. A. Kulikov, un expert sur le carbone de l'Institut de chimie du Département d'Extrême-Orient de l'Académie des Sciences, URSS, a écrit que ce n'était pas possible de se faire une idée sur ces matériaux. Cela ressemble à du carbone de verre, mais les conditions conduisant à la formation ne sont pas connues.
L'aspect le plus mystérieux des débris a été la disparition, après fusion sous vide, d'or, d'argent et le nickel, et l'apparition... de molybdène. De plus des cendres d'origine biologique ont été trouvés sur le site, des oiseaux, un chien.... ??
L'article du Dr Dvuzhilni a été publié dans un Magazine soviétique (Ouzbékistan)  (Issue 1, 1990, réimpression d'un article dans le Magazine FENOMEN 23 Mars 1990). Dans son article Dalnegorski Phenomen V. Dvuzhilni fournit des détails impossibles à trouver ailleurs.
La trajectoire sud-ouest de l'Ovni coïncide avec le cosmodrome de Xichang de la République populaire de Chine, où les satellites sont lancés dans l'orbite synchrone Geo. Dans le même temps, Sinxua  le 25 Janvier 1988, a rapporté une observation d'une sphère rouge brillant, non loin du cosmodrome, où il oscillait pendant 30 minutes.  Des ovnis avaient manifesté leur intérêt envers le cosmodrome chinois dans les années 1989 et 1988.
Il ya un autre détail curieux, sur le site, des petits morceaux de couleur gris clair ont été découverts, ces échantillons ne correspondent à aucunes des variétés  du sol de la région. Le site du crash a été "actif" pendant trois ans après l'écrasement. Les insectes évitaient l'endroit. La zone affectait les équipements mécaniques et électroniques. Certaines personnes sont devenus très malade.
Cette zone 611 à présentées de nombreuses anomalies, selon un article paru dans le Soviet digérer Tainy XX Veka (Moscou, 1990, CP Vsya Moskva Publishing House). Des photos prises sur le site, une fois développés, ne montraient pas la zone. Les membres d'une expédition sur le site ont indiqués  que leurs lampes de poche ne marchaient pas, ils ont vérifié les lampes de poche en rentrant chez eux, et découvrirent les fils brûlé .
Le 8 Février 1986 à 20h30, huit jours après le crash d'OVNI , sur la zone du site du crash deux autres sphères jaunâtres volaient du nord, en direction sud. Arrivant sur les lieux de l'accident, ils ont fait quatre fois le tour, puis prirent la direction du nord, puis le 28 Novembre, 1987 (samedi soir, 11:24 pm), 32 objets volants était apparu de nulle part. Il y avait des centaines de témoins, y compris les militaires et les civils.
13 Ovnis se sont rendus sur le site de Dalnegorsk. Trois des ovnis planaient au-dessus du site, et cinq d'entre eux ont illuminés la montagne à proximité. Les objets se déplacaient sans bruit, à une altitude comprise entre 150 à 800 mètres. Aucun des témoins oculaires n'a réellement pensées que s'étaient des ovnis. ils pensaient que c'était des avions impliqués dans une catastrophe, ou la chute de météorites. Les objets ont survolé les maisons, ils ont créé des interférences (télévision, téléphone).
Un groupe de témoins, des travailleurs de la carrière de Bor, ont observés un objet à 23h00. Un objet cylindrique géant était en vol rectiligne dans la carrière.Sa taille était comme celle d'un immeuble de cinq étages, sa longueur d'environ 200 ou 300 cents mètres. La partie avant de l'objet était illuminé, comme un métal brûlant. Les travailleurs ont eu peur que l'objet se crash sur eux. L'un des administrateurs de la carrière a observé un objet à 23h30. L'objet se déplaçait lentement à une altitude de 300 mètres. Il était énorme, et en forme de cigare. Le gérant, dont le nom est Levakov, a déclaré qu'il connaissait bien l'aérodynamique, connaissait la théorie et la pratique du vol, mais ne savais pas qu'un objet pouvait voler sans bruit, sans ailes. Un autre témoin oculaire, un enseignant de maternelle, a vu quelque chose d'autre, une brillante sphère aveuglante, elle est passé sans bruit. En face de la sphère Mme Markina observé un sombre objet métallique allongé, d'environ 10 à 12 mètres de long. Il planait au-dessus d'une école. Là, l'objet émis un rayon (son diamètre d'environ un demi mètre). La couleur du rayon était violet bleuâtre. Le sol était illuminé, l'objet s'approcha d'une montagne et a plané au-dessus, il éclairait la montagne, avec une lumière rougeâtre , comme s'il cherchait quelque chose, et puis repartit en survolant la montagne.   réf:Pravda.ru

En savoir plus sur http://mistere.e-monsite.com/pages/cas-de-crash-ovnis/29-janvier-1986-crash…
_________________
Croire tout découvert est une erreur profonde; C'est prendre l'horizon pour les bornes du monde. Camille Flammarion


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Framboise
PHOTOGRAPHES EXPERIMENTATEURS & OBSERVATEURS DU CIEL
PHOTOGRAPHES EXPERIMENTATEURS  & OBSERVATEURS DU CIEL

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2015
Messages: 2 879
Localisation: rhone

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 17:43 (2015)    Sujet du message: Crash de Dalnegorsk - 29 Janvier 1986 Répondre en citant

 c'est inquiétant que les trois médecins qui ont autopsiés le cadavre soient déclarés morts!
_________________
la nuit, c'est la preuve que le jour ne suffit pas.
Shakespeare


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:17 (2017)    Sujet du message: Crash de Dalnegorsk - 29 Janvier 1986

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RESEAU NATIONAL DES ORBES - CONTACTS TEMOINS & ENQUÊTEURS - ORBES - PARANORMAL - UFOLOGIE Index du Forum -> GROUPE UFOLOGIE DU R.D.O. -> PORTAIL DES CAS HISTORIQUES D'OVNI ET DES OVNIs EN DEBAT -> LE CRASH DE ROSWELL ET LES AUTRES AFFAIRES D CRASH OVNI Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com