RESEAU NATIONAL DES ORBES - CONTACTS TEMOINS & ENQUÊTEURS - ORBES - PARANORMAL - UFOLOGIE Index du Forum

RESEAU NATIONAL DES ORBES - CONTACTS TEMOINS & ENQUÊTEURS - ORBES - PARANORMAL - UFOLOGIE
Réseau D’étude et d’enquêtes des Orbes, des Ovnis et d’Observation des phénomènes paranormaux & inconnus

  portal.php Portail   index.php Forum   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

PAPUS ET L'ABC D'OCCULTISME

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RESEAU NATIONAL DES ORBES - CONTACTS TEMOINS & ENQUÊTEURS - ORBES - PARANORMAL - UFOLOGIE Index du Forum -> FORUM GENERIQUE & CULTURE -> Portail du forum générique et culture -> SCIENCES TRADITIONNELLES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adama RDO75
Administrateur, Président-fondateur du RDO
Administrateur, Président-fondateur du RDO

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 23 577
Localisation: Île de France - Citoyen du monde

MessagePosté le: Mer 21 Oct - 16:22 (2015)    Sujet du message: PAPUS ET L'ABC D'OCCULTISME Répondre en citant

Je poste ici quelques numérisations d'une version originale de l'édition de l'ABC d'Occultisme de Papus.

Dans le chapitre consacré aux Mystères de l'Egypte (Mystère au sens grec de Mysteria, c'est-à-dire de rites transmettant un savoir réservé aux initiés), Papus a dessinné de sa main des plans de Temples égyptiens.

je les place ici pour les passionnés du travail de ce grand ésotériste et occultiste que fut Papus.




Photographie de Papus figurant au frontispice de l'édition originale.




















.../...



_________________
Croire tout découvert est une erreur profonde; C'est prendre l'horizon pour les bornes du monde. Camille Flammarion


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Oct - 16:22 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Adama RDO75
Administrateur, Président-fondateur du RDO
Administrateur, Président-fondateur du RDO

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 23 577
Localisation: Île de France - Citoyen du monde

MessagePosté le: Mer 21 Oct - 16:28 (2015)    Sujet du message: PAPUS ET L'ABC D'OCCULTISME Répondre en citant

Extrait de l'ABC d'Occultisme :

DÉFINITION GÉNÉRALE
DE L’OCCULTISME
L’Occultisme a pour but l’étude de la tradition antique
oncernant les forces cachées (hyperphysiques) de la Nature,
e l’Homme et du Plan divin.
Cette tradition était enseignée, aussi bien dans l’antique
Égypte que dans les anciens sanctuaires de la Chine et
e l’inde, à une ~1ite d’individus sélectionnés par une ini
tiation progressive. La science n’était donc pas prodiguée
à tout le monde ; elle était cachée dans les temples et nous
ouvons définir ce premier aspect sous le nom de Science
cachée (Scienlia occulta).
* *
La Science enseignée dans les mystères étudiait le Plan
visible sous tous ses aspects
1°) dans l’Homme
2°) dans la Nature sous son double aspect de nature natu
te et de nature naturée
3°) dans le Plan Divin, ainsi que les relations de ces divers
a ou principes entre eux, leur rapport et leurs diverses
manifestations. On peut donc définir cette seconde partie
de la tradition : la Science de l’Invisible ou la Science du
euché (Scientia occullati).

Enfin, une fois l’enseignement Constitué, une méthode
particulière permettait de revoiler pour les profanes les
révélations des mystères par le symbolisme, les hiérogl~ -
phes, les légendes religieuses, les mythes et tous les procédés
dérivés de ces pratiques. La Vérité était transmise à la
foule sous les voiles appropriés; la Science occulte cachait
donc ce qu’elle avait découvert ; c’était la Science revoilée
(Scienlia occullans).
*
* *
Tel est le triple aspect de la Science occulte, et lorsqu on
étudie un des nombreux auteurs qui se sont occupés de
cette question, il est de toute importance de savoir à quel
genre d’étude ils se rattachent dans la triple définition d
la science occulte
1°) Occulta.
2°) Occultati.
30) Occultans.
L’étude de chaque section demande en effet un travail
spécial et des développements particuliers que nous allons
résumer rapidement de notre mieux.
I
La première section est surtout historique ; elle s’appuie
sur les découvertes des savants contemporains concernant
l’égyptologie, la philologie et la géologie, ainsi que l’an
thropologie et toutes les sciences historiques.
L’occultiste, en effet, doit être respectueux des travaux
considérables de la science contemporaine ; il doit éclairer

cette science aux lumières des enseignements de la tradi
tion antique, mais ne doit ignorer aucun des principes
généraux de la science contemporaine sous peine d’erreurs
graves. La science antique et la science contemporaine
forment en effet les deux pôles d’antithèse et de thèse, d’où
pntt seule émaner une véritable synthèse.
On marche sur deux pieds avant de s’appuyer sur la
crosse du bâton d’initié.
On étudiera donc dans cette section la constitution des
mystères antiques, l’histoire des diverses initiations et
leur rattachement aux diverses races humaines.
On pourra porter surtout ces travaux sur l’Égypte, qui
est aujourd’hui bien connue et dont la tradition est claire
ment établie. Les documents positifs que nous possédons
sur Je temple égyptien et les pratiqucs mises en oeuvre
dans chacune de ses salles, sur la chapelle funéraire et le
tombeau ~yramicle) ou hypogée, permettent d’établir la
tradition sur de~ bases aussi claires que solides. Les quel
ques paroles cchappées aux anciens initiés des mystères,
.Jamblique, Porphyre ou Apuléc, les écrits de Plutarque
ou les enseignements des néo-platoniciens, des gnostiques
et des cabbalistes, constituent une mine précieuse pour
l’étude dc cette section. Les récits d’initiation, voilés sous
les fables poétiques par 1-Iornère, par Virgile ou par le
Dante, sont aussi des mines précieuses pour ces recherches.
Enfin, toute la mythologie antique, dans ses rapports
avec la cosmosophie demanderait aussi de longues études.
Ce que nous pouvons dire tout de suite c’est que la science
gardé jalousement ses secrets, dans l’intérieur des tem
ples, jusque vers l’an 500 av. J-C. A cette époque, sur la
I ire entière, une tentative de diffusion profane a été faite
et certains alphabets, jusque-là mystérieux, comme le
~anscrit (devanagari), l’araméen et l’assyrien (hébreu
carré) ont été livrés au monde profane.
Nous ne pouvons ici qu’indiquer ces recherches, qui cons
tituent toute une bibliothèque particulière.

Certains auteurs ne considèrent la Science occulte que
par rapport à cette seconde section et la définissent
l’étude de l’invisible ».
Cette définition ne se rapporte qu’à une partie de la
Science occulte, la plus importante peut-être, mais non la
seule. On étudiait, non seulement théoriquement mais
encore vitalement, si l’on nous passe cette expression,
et spirituellement, dans les mystères anciens, chaque
réalité naturelle dans ses rapports visibles avec les autres
réalités, et invisibles avec toutes les forces circulant dan”
lesdites réalités. Cette étude comprenait
a) l’étude de la nature (2~~ HÉ du nom
nature naturée.
b) l’étude de la nature humaine (VAO du nom divin
c) l’étude de la nature naturante (premier HÉ du
nom divin).
Ces trois sections réunies formant la Vie (Eve).
Au-dessus de ces trois études naturelles, étaient lesciences
divines, correspondant à la lettre 109 du n~m
divin.
Épeler le nom sacré de JEvE, c’était connaître la Science
occulte dans toutes ses manifestations. Chaque science
était à sen tour étudiée de la manière suivante
10) On établissait le VERBE de la science, on nominait
chacun des éléments qui constituaient ses principes de
constitution, c’était la nomie de la science, l’étude toute
pirysique ou anatomique de ces éléments. Par exemple.
pour l’étude du ciel, l’Astronomie.

2° Ensuite, on étudiait pour chaque science le Verbe
en action, le logos vivant et agissant; c’était la physiologie
ou, mieux, la logie de chaque science ; pour la science des
a~,tres, cette section constituait l’A~ro-1ogie.
3°) Ensuite, on étudiait les rapports de chaque science
avec le plan mental, le plan des conceptions humaines,
des classifications et de tout ce qui constitue la science
cérébrale, si chère à nos universités. Cela constituait le
plan de sagesse, de Sophia (de sophie). C’était, pour la
science des astres, l’Astro-sophie, dont toute la mythologie
antique est la clé lorsqu’elle est transformée en mytho
sophie.
4°) Enfin, la mise en pratique réelle des forces secrètes
cachées dans l’homme permettait de sortir du plan mental
et de ses terribles illusions pour se transporter dans le
plan de vision directe où l’on voyait face à face les forces
de création; c’était la vision, la phanie dc chaque science,
et, pour les astres, elle constituait l’Astro-phanie dont les
diverses Apocalypses sont un résumé.
Nous pouvons donc reprendre chacune des sciences
concernant les principes Nature, Homme, Univer~ et
Dieu, dont nous avons parlé, et cela nous donnera les e as
sifications suivantes
Pour ta nature astrale
Astronomie. Astrologie. Astrosophie. Astrophanie.
Pour ta nature humaine
Andronomie.
Andrologie.
Androsophie. On peut dire aussi Anthroposophie ou phanie.
Androphanie.

Pour l’univers vivani
Cosmonomie.
Cosmologie.
Cosmosophie,
Cosmophanie.
monter d’un symbole à son principe Céleste, en dévoilant
le mystère, soit de descendre d’un principe céleste à un
symbolisme de plus en plus physique, en révélant ou reVOi
lant les mystères. Les principaux éléments de celte section
sont
Enfin, pour les forces divines
Théonomie.
Théologie.
Théosophie.
Théophanie.
Celui qui étudie la science occulte d’une manière métho
dique et véritablement initiatique ne confondra jamais un
théosophe, variété spéciale de philosophe, avec un théo
phane, adepte véritable vivant sur deux plans.
Un souffi musulman est quelquefois, au point de vue
sophique, un profond ignorant, mais, au point de vue
phanique, c’est un savant de la science vivante, digne de
tous les respects il n’a rien, mais il esl quelque chose.
III
La section précédente est celle qui demande les études
les plus longues et les plus approfondies. Nous allons main
tertant décrire rapidement la troisième et dernière section
de la Science occulte.
Une fois l’enseignement des mystères établi, il fallait
transmettre au monde profane la Vérité, sans mensonge
mais suffisamment voilée pour éviter les indiscrétions cl
surtout le maniement des forces divines par les mauvaises
volontés qui s’en seraient servi pour le mal. De là, la science
du Symbolisme, ou du voile d’Isis...

...


1°) L’élude du ciel, des astres, des constellations et de
tout le symbolisme qui en dérive pour l’établissement du
lien entre la terre et le ciel ou de la religion (reli-gare).
2°) L’élude des alphabets ou du Verbe appliqué ausym
bolisme (hiéroglyphisme et alphabétisme), science de la
thébah, ou de l’alpha-beta.
3°) L’élude deb symboles, des nombres, des figures, des
sons, des couleurs et des formes, se rapportant au Verbe
céleste. C’est l’archéométrie ou la mesure du principe.
Le lecteur possède maintenant une définition claire et
aussi complète que possible de la Science occulte ; il lui
sera facile de classer les auteurs par section et par genre
d’études. Il lui sera facile aussi de se rcndre compte de la
valeur de chaque tradition et de comprendre que le pre
mier caractère de l’occultiste digne de ce nom, c’est
d’être tolérant et de ne jamai vouloir élever un principe
au-dessus d’un autre, puisque l’harmonie est le fondement
même de l’Univers dans toutes ses manifestations.
_________________
Croire tout découvert est une erreur profonde; C'est prendre l'horizon pour les bornes du monde. Camille Flammarion


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Framboise
PHOTOGRAPHES EXPERIMENTATEURS & OBSERVATEURS DU CIEL
PHOTOGRAPHES EXPERIMENTATEURS  & OBSERVATEURS DU CIEL

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2015
Messages: 2 879
Localisation: rhone

MessagePosté le: Jeu 22 Oct - 14:10 (2015)    Sujet du message: PAPUS ET L'ABC D'OCCULTISME Répondre en citant

les réalités invisibles! tout un programme
_________________
la nuit, c'est la preuve que le jour ne suffit pas.
Shakespeare


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:19 (2017)    Sujet du message: PAPUS ET L'ABC D'OCCULTISME

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RESEAU NATIONAL DES ORBES - CONTACTS TEMOINS & ENQUÊTEURS - ORBES - PARANORMAL - UFOLOGIE Index du Forum -> FORUM GENERIQUE & CULTURE -> Portail du forum générique et culture -> SCIENCES TRADITIONNELLES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com